Les 5 dispositifs essentiels du Web-to-Store

Contre toute attente, la domination du e-commerce au détriment des boutiques et des petits commerces de proximité n'a pas - encore - eu lieu. Les consommateurs, de plus en plus connectés, ont finalement adopté un nouveau comportement qui consiste à rechercher des informations sur Internet avant de se rendre en point de vente finaliser leurs achats. Ce comportement a un nom, le Web-to-Store (ROPO et ROBO en sont également les acronymes).

Véritable aubaine pour les consommateurs qui contournent ainsi certains freins à l'achat (économie des frais et délais de livraison, disponibilité des produits, attente en magasin, sécurité des paiements...), le Web-to-Store présente aussi de nombreux avantages pour les commerçants. Développement des ventes, augmentation de l'affluence en boutique, fidélisation de la clientèle sont autant d'opportunités qui leur sont offertes à la condition de mettre en place les actions adaptées.

1 - Le site Internet

Le site Internet est au cœur de la stratégie, il doit être de qualité professionnelle, bien conçu (Responsive : optimisé pour l'affichage mobile), rapide et proposer des contenus pertinents et originaux. Il doit inspirer confiance et mettre en avant l'expertise de l'entreprise. Les informations essentielles (adresse, horaires, téléphone...) doivent être visibles et rapidement accessibles. Un capteur d'adresses e-mails doit être mis en place - dans le total respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) - pour alimenter et enrichir une base de contact qualifiés.

2 - Le référencement local

Plus de 30% des recherches sur Internet sont à finalité locale et ce pourcentage ne cesse d'augmenter. Des actions de référencement local doivent être menées pour s'assurer une bonne visibilité. La création d'un fiche Google MyBusiness, le positionnement sur Google Maps, l'inscription dans les annuaires locaux (Pages Jaunes...), sur les plateformes d'avis consommateurs (TripAdvisor, Yelp...) et sur d'autres sites spécialisés - par secteurs d'activités - en sont les actions essentielles.

3 - Les réseaux sociaux

Aujourd'hui, toute entreprise se doit d'être présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn...) pour y fédérer une communauté, l'animer et la fidéliser. Les réseaux sociaux sont le bouche-à-oreille 2.0, lieux de partage et de liberté d'expression, ils contribuent à entretenir l'image de l'entreprise (e-réputation), facilitent la communication avec la clientèle et sont un formidable vecteur de recommandation client. Une activité régulière et bien menée est de rigueur pour obtenir de bons résultats.

4 - Le click & collect

Le principe du click & collect est en plein essor et fait partie intégrante de la stratégie Web-to-Store. C'est l'association de l'e-commerce et du commerce traditionnel qui permet au consommateur d'effectuer ou de réserver ses achats en ligne puis de venir les récupérer en magasin à l'horaire choisi. C'est un dispositif très avantageux à la fois pour le client et le commerçant, une bonne organisation logistique doit cependant être mise en place pour en assurer l'efficacité.

5 - Le marketing de proximité

Le marketing de proximité est un dispositif qui exploite très largement la technologie mobile. Il consiste à mettre en place des actions marketing basées sur l'emplacement du consommateur (géolocalisation) pour le faire venir en magasin. Des actions "Push" doivent être activées (SMS personnalisés, notifications et emails géociblés, diffusion de coupons, offres spéciales et bons d'achat...) dans le but d'augmenter les ventes et l'affluence en attirant l'attention et en incitant aux achats spontanés.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les 6 principales sources de trafic d'un site Internet